Atténuer la douleur avec la sophrologie

Avec la sophrologie on va atténuer la douleur en agissant sur le mental et sur l'émotionnel.

femme_qui_pleure

Définition de la douleur

 L'association internationale pour l'étude de la douleur (IASP) définit la douleur comme « une expérience sensorielle et émotionnelle pénible associée à des dommages tissulaires réels ou potentiels. »

 

La douleur est donc une sensation physique et une émotion.

 

A quoi sert la douleur ?

 

La douleur est utile puisqu'elle déclenche des réflexes de défense qui nous soustraient de la source novice et évite une aggravation des lésions.

 

Comment décrire la douleur ?

La description de la douleur varie selon le type de blessures ou de maladies et prend en compte 3 aspects différents de la douleur :

  •  l'angle sensoriel (lancinant, diffus, picotis, ... )
  • la dimension affective (fatigant, angoissant, écœurant, ...)

  • l'évaluation cognitive globale (indolore, modéré, atroce, …)

La perception de la douleur est très personnelle et sera différente pour chaque individu.

 

Parfois on perçoit la douleur chronique d'un membre amputée : on l’appelle la douleur d'un membre fantôme . Cette douleur est due à un dysfonctionnement des neurones nociceptifs (neurones récepteurs de la douleur physique) ce qui démontre la plasticité cérébrale et la possibilité, à l'inverse, d'endormir par suggestion mentale (sophrologie, hypnose) ces neurones nociceptifs.

 

Comment la sophrologie aide à atténuer la douleur ?

Au niveau médicamenteux on utilise principalement les opiacés pour traiter la douleur : depuis des siècles l'opium est préconisé pour l'analgésie (la disparition de la douleur) .

En voulant comprendre comment les opiacés (molécules, telle la morphine, apparentées ou dérivées de l'opium) contrôlent la douleur, les chercheurs ont découvert, dans le cerveau des opiacés endogènes : les opioïdes (enképhalines, dynorphines et endorphines).

En fait le cerveau module la douleur de la même façon que les opiacés exogènes.

 

Une des techniques utilisées en sophrologie va donc être de stimuler le cerveau afin qu'il libère des opioïdes et en particulier les endorphines.

 

La sophrologie va permettre de modifier la perception cérébrale de la douleur.

 

La sophrologie agit également sur la partie émotionnelle et amène la personne à sortir du cercle vicieux de la douleur .  

schéma_cercle-vicieux_de_la_douleur_tensions_musculaires_douleurs_physiologiques_souffrance_crainte_de_la_douleur

Exercice de sophrologie pour stimuler son cerveau à créer des endorphines

Installez-vous confortablement dans votre canapé ou allongé sur votre lit.

 

Prenez une profonde inspiration et expirez doucement en relâchant tous les muscles de votre corps : votre tête, les muscles de votre visage, vos épaules, vos bras, vos mains, votre dos. Imaginez vos poumons se remplir à chaque inspiration et se vider à chaque expiration. Dénouez votre estomac et relâchez votre ventre. Imaginez vos cuisses devenir toutes molles, puis vos genoux, vos mollets et enfin vos pieds. Prenez conscience que tout votre corps est parfaitement détendu.

 

A présent imaginez votre cerveau . Imaginez les milliards de neurones dans votre cerveau comme les milliards d'étoiles dans l'univers.

Imaginez votre cerveau comme une usine à fabriquer des nouveaux neurones et envoyez l'ordre à votre cerveau de fabriquer des endorphines : les neurones qui calment les douleurs. Imaginez la couleur de ces endorphines, leur forme, leur volume et multipliez leur nombre autant que vous en avez besoin.

A présent envoyez ces endorphines sur vos douleurs. Concentrez vous sur vos points douloureux et visualisez ces endorphines venir vous soulager, vous apaiser.

Constatez l'effet apaisant de ces endorphines dans votre corps.

Prenez le temps de bien ancrer toutes ces sensations d'apaisement, de douceur, de calme et de sérénité dans votre corps.

Sachez que ces sensations resteront constamment présentes en vous. Il vous suffit simplement d'y penser, de visualiser ces endorphines pour les réactiver dans votre quotidien !

 

N'hésitez pas à contacter un sophrologue pour expérimenter d'autres exercices adaptés à vos douleurs. 

 

 

Prendre rdv en ligne ou par téléphone au 06 73 83 85 74.

La sophrologie ne se substitue pas à un avis médical, ni à un traitement médical.  

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Bibiche (lundi, 15 octobre 2018 18:52)

    Merci pour votre partage de texte
    C'est rare il est très bien écrit